mercredi 8 juillet 2015

Le pays des enfants parfaits, chapitre 7





Samuel regarda la jeune fille qui s'était endormie sur le lit de Carver. C'était tellement étrange de voir une fille, ici, dans leur chez eux. Ils vivaient entre hommes depuis tellement longtemps.

- Qu'est-ce qui t'ai passé par la tête, Sammy ? Tu n'aurais pas dû la ramener ici. C'est bien trop dangereux.

Le garçon détacha à regret son regard de l'adolescente endormie pour se tourner vers son compagnon.

- Je sais, mais je n'ai pas eu le choix. Toby l'a agressé. J'étais bien obligé d'intervenir. Et je n'allais pas la laisser toute seule. Elle se dirigeait tout droit vers la zone rouge.

- Tu aurais dû la ramener à la surface. C'est là qu'est sa place.

Sammy baissa les yeux, honteux. Sur le coup, il n'avait même pas réfléchi. Il l'avait tout de suite conduite ici, oubliant toutes les règles que Carver avait mises en place pour sa propre sécurité.

- Tu as raison. J'ignore pourquoi je ne l'ai pas fait.

L'homme sourit et jeta un coup d'œil à la silhouette assoupie.

- Oh, moi je le sais. Tu as seize ans. Elle aussi. C'est aussi bête que ça.

Le garçon rougi, ce qui accentua l'hilarité de son ami. Mais très vite, celui-ci redevint sérieux.

- Je comprends que tu aies envie de passer un peu de temps avec elle. C'est une réaction tout à fait normale, mais je suis désolé, Sammy. Elle ne peut pas rester.

Le garçon hocha la tête d'un air résigné. Bien sûr que c'était impossible. Il était condamné à rester seul toute sa vie. Heureusement, ou malheureusement, celle-ci ne serait pas trop longue. Il se sentait déjà si vieux. Le petit garçon insouciant qui était arrivé ici il y a plus de dix ans avait disparu depuis longtemps. Il se souvenait à peine de sa vie d'avant. Juste quelques images qui remontaient parfois et la voix de sa mère, si douce, si rassurante... La pauvre femme le croyait mort. Seul son père savait. Son père, et Carver. La première fois qu'il avait rencontré le vieux militaire, il lui avait paru terrifiant, mais au fil des années, il s'était rendu compte que ce dernier était le seul sur lequel il pouvait toujours compter. Malgré ses airs de grosse brute, il avait supporté avec une patience infinie les bêtises d'un petit garçon qui avait été trop gâté et à qui ses parents manquaient énormément. Il avait vécu, ici sous terre avec lui, l'avait consolé à chaque fois que le chagrin s'était emparé de lui, lui avait appris à devenir un homme. En ramenant cette fille chez eux, il avait en quelque sorte trahi son ami. Il avait mis en péril son secret. Leur secret.

- Je la ramènerai à la surface dès qu'elle sera un peu reposée, déclara-t-il, bien décidé à tenir sa promesse.

4 commentaires:

  1. Ce chapitre est si court ! J'adore le monde que tu construis, sous terre. J'espère que tu continueras.

    RépondreSupprimer
  2. La longueur de mes chapitres est assez inégale, il va falloir que je retravaille ça. En fait, c'est un découpage plutôt arbitraire qui correspond plus aux nombres de mots que j'ai écris au moment de publier qu'à autre chose.
    Je suis contente que tu aimes. Le sujet des manipulation génétique à déjà été beaucoup traité et je voulais trouver un point pour me démarquer des autres. Et les souterrains de new york est un univers qui me fascine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rah, je n'avais pas vu ta réponse. Je compte lire le dernier épisode ce soir, maintenant que j'ai un peu de temps libre. J'en profite pour dire que j'aime beaucoup Ruby. Pas mal d'auteurs ont tendance à écrire les adolescentes d'une façon qui m'horripile. Mais je trouve ton personnage très crédible. Elle a de vrais bonnes raisons d'être comme ça. Et ton Univers souterrain est très cohérent pour l'instant. Je vais suivre ça avec plaisir.

      Supprimer
  3. Tu ne peux pas savoir combien ton commentaire me fait plaisir. J'attache beaucoup d'importance à la personnalité de mes personnages, et surtout je cherche toujours à donner une raison à leurs actions.

    RépondreSupprimer