lundi 27 mars 2017

C'est lundi, que lisez-vous ?


En ce moment, je n'ai pas forcément le temps ni l'envie, de chroniquer tout ce que je lis. En effet, faire une chronique ,qui pour moi vaut la peine d'être lue, me demande pas mal de boulot (même si je n’en publie pas forcément énormément) et en ce moment, je préfère consacrer ce temps à d’autres choses, comme l'écriture par exemple. Cela ne veut pas dire qu’il n’y aura plus de chroniques sur ce blog, je pense que je continuerai à en faire, mais uniquement pour des livres qui sortent du lot ou qui ont besoin d'un coup de pouce pour se faire connaître. Je pense notamment aux livres issus de l'autoédition ou de petites maisons d'édition;
Malgré tout, j'ai encore envie de partager autour de mes lectures avec vous. Ces livres que j’ai lus, aimés, un peu, beaucoup, à la folie ou pas du tout, ont influencés et influence toujours mon parcours d’auteure. C'est pour ça qu'il est important pour moi qu'il garde une place à part entière sur ce blog. C’est pourquoi j’ai décidé de reprendre ce format d’article que j’avais essayé pendant un temps, puis abandonner, je ne sais plus trop pour quelles raisons.

Je rappelle rapidement le principe pour ceux qui ne connaîtraient pas encore. Ce rendez-vous a été initié par Mallou et est maintenant géré par Galleane. Le but est simple, se retrouver chaque semaine pour parler de nos lectures passées, en cours et à venir.


Comme chaque lundi, on répond à ces trois petites questions :


1. Qu'ai-je lu la semaine dernièrement

2. Que suis-je en train de lire en ce moment ?
3. Que vais-je lire ensuite ?





J'ai terminé Grandir, le premier tome d'une série appelé la Bibliothèque. Une amoureuse des livres comme moi ne pouvait qu'avoir envie de découvrir ce qui se cachait derrière ce titre et cette jolie couverture. Bilan, un livre atypique qui mélange un peu tous les genres. Pour en savoir plus, c'est par ici. ( Quand je disais que je continuerais à écrire des chroniques sur les livres qui sortent du lot, et bien celui-ci en fait partie)


La bibliothèque tome 1, Grandir, par Pauline Deysson

Résumé :

Imaginez un monde où ni la pauvreté, ni la guerre, ni les livres n’existeraient plus. Le technomonde. Imaginez un lieu hors du temps, qui abriterait tous les rêves de l’humanité. La Bibliothèque. Imaginez que ces deux univers se rencontrent. À 10 ans, Émilie est choisie pour devenir la nouvelle Bibliothécaire. Elle a le pouvoir d’entrer dans les rêves, et de les vivre comme s’ils étaient réels. Son premier livre la conduira sur une voie semée d’embûches, de magie et de doutes. L’accompagnerez-vous ?



Ensuite, j'ai lu Le syndrome papillon de Maxence Fermine. Une histoire d'amour originale entre un adolescent un peu paumé et une autiste asperger. Un roman sympathique, mais qui m'a un peu laissé sur ma faim. Même si j'ai passé un bon moment en compagnie d'Hugo Mars, le narrateur, je m'attendais à être plus emballée que ça par cette lecture.


Le syndrome papillon, par Maxence Fermine

Résumé :

Hugo Mars, 17 ans, n’est pas un garçon comme les autres. Atteint d’un mal étrange, le syndrome du papillon, il est interné en hôpital psychiatrique.

Mais la vie est parfois surprenante. Car c’est là qu’il fait la plus belle rencontre de son existence. Celle de Morgane Saint-James, une jeune fille aux cheveux roux et aux yeux verts, gothique et lunaire…

Hugo tombe aussitôt sous son charme. Jusqu’à ce que la jeune fille disparaisse…



Enfin, je me suis attaqué à  douze ans, sept mois et onze jours, de Lorris Murail qui s'est révélé être une excellente surprise. Je n'en avais entendu que du bien, mais n'étant pas trop thriller, j'avais quelques craintes. Et pourtant, j'ai adoré. Je me suis laissé emporter dès les premières pages. L'écriture et le sujet sont très matures pour un roman jeunesse. Si vous me connaissez un peu, vous devez savoir que c'est quelque chose à laquelle j'accorde énormément d'importance. J'ai un profond respect pour les auteurs jeunesse qui sont capables de produire des romans de qualité, mais accessibles pour à un lectorat peut-être moins expérimenté ( cela reste à prouver) que celui des romans adultes. Malgré tout, je ne mettrais pas forcément ce texte dans les mains d'enfants trop jeunes. Il y a quand même des passages un peu violents. Le récit est bien ficelé, et même si la fin n'est pas si surprenante que ça, le suspense est présent jusqu'au bout. Bref, un très bon livre que je recommande aux petits ( pas trop quand même) et aux grands ( surtout aux grands).

Douze ans, sept mois et onze jours, par Lorris Murail

Résumé :

Une cabane perdue dans les forêts du Maine. C'est là que Walden est abandonné par son père. À partir de maintenant, le garçon va devoir se débrouiller pour survivre dans les bois. Avec pour seule richesse quelques boîtes de conserve, un livre de Thoreau et une carabine. À la fin de chaque journée, Walden note son âge sur une écorce de rondin. Douze ans, sept mois et quatre jours, au moment où commence son apprentissage pour le moins étrange...







L'intérêt de l'enfant, par Ian McEwan

Résumé


À l’âge de cinquante-neuf ans, Fiona Maye est une brillante magistrate spécialiste du droit de la famille. Passionnée, parfois même hantée par son travail, elle en délaisse sa vie personnelle et son mari Jack. Surtout depuis cette nouvelle affaire : Adam Henry, un adolescent de dix-sept ans atteint de leucémie, risque la mort. Les croyances religieuses de ses parents interdisant la transfusion sanguine qui pourrait le sauver, les médecins s’en remettent à la cour. Après avoir entendu les deux parties, Fiona décide soudainement de se rendre à l'hôpital, auprès du garçon. Mais cette brève rencontre s’avère troublante et, indécise, la magistrate doit pourtant rendre son jugement.


Auteur jeunesse, comment le suis-je devenue, pourquoi le suis-je restée ?, par Marie-Aude Murail

Résumé :

Marie-Aude Murail retrace l'itinéraire qui l'a conduite devant le feuille blanche, de ses rêves d'enfant aux premières expériences souvent inattendues avec l'éditeur et les jeunes lecteurs...
Faut-il commencer à écrire tout petite pour savoir faire quand on sera grande ? Comment devient-on écrivain ? Et pourquoi jeunesse ? Et comment le reste-t-on sans se répéter ? Marie-Aude Murail nous parle de création, de doutes et de convictions, d'écriture et de lecture.







5 commentaires:

  1. Je te souhaite une excellente semaine et de belles lectures :) ☆♥

    RépondreSupprimer
  2. ☀ Belle semaine et bonnes lectures.
    Le Lorris Murail me tente bien. Et, j'avais adoré Indomptables ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Excellente semaine de lecture à toi aussi. Le Lorris Murail est vraiment bien. Tu peux y aller sans hésiter.

      Supprimer
    2. C'est bon à savoir, merci :)

      Supprimer