lundi 1 juin 2015

Le pays des enfants parfaits, chapitre 1



Un autre roman sur lequel je travaille, de la sf cette fois-ci. Venez découvrir les aventures de Ruby, une adolescente rebelle,en rupture avec ses parents, et de Samuel, un mystérieux garçon vivant cacher dans les souterrains de New York.




La porte claqua violemment. La petite Lily qui dormait dans la chambre d'à côté se mit aussitôt à hurler à plein poumon. Pour un bébé censé être parfait, qu'est-ce qu'il pouvait pleurer ce mioche, pensa Ruby en se jetant sur son lit. Une vraie sirène d'incendie. Ça n'arrêtait pas. Ni le jour, ni la nuit. Et bien sûr, c'était de sa faute. Tout était toujours de sa faute. Elle faisait trop de bruit, disait trop de gros mots. Son sale caractère déteignait sur l'enfant. S'ils avaient eu assez d'argent, ses parents l'auraient certainement envoyée en pension pour pouvoir tout recommencer à zéro avec la parfaite, la merveilleuse Lily. Mais cela coûtait cher, la pension, et toutes leurs économies étaient passées dans la conception de la petite. Ces maudits médecins leur avaient pris jusqu'à la dernière miette. Ils commençaient pourtant tout juste à s'en sortir, à voir le bout du tunnel. L'adolescente ne comprenait pas quelle mouche avait piqué ses parents. Ils n'avaient pas les moyens.
Allongée sur son lit, elle écouta les pas de sa mère dans l'escalier. Elle venait consoler le bébé. Cela lui prendrait des heures à la calmer. Pour sûr, Rubis allait en entendre parler pendant un moment de cette histoire. Ce n'était pourtant pas sa faute si sa mère s'en était pris à elle dès qu'elle avait franchi le pas de la porte de l'appartement. Au souvenir de cette dispute, ses yeux la piquèrent de nouveau, mais aucune larme ne s'en échappa. Cela faisait des années que l'adolescente n'avait pas pleuré. Pour rien au monde elle ne montrerait aux autres ses faiblesses. Et pourtant, malgré ses bonnes résolutions, son allure de fille que rien ne pouvait atteindre, les paroles de sa mère parvenaient toujours à la blesser.
« Incapable, bonne à rien » ses mots revenaient la hanter, la brûlant de l'intérieur. «Une incapable ». C'était ce qu'elle avait toujours été, une source perpétuelle de déception pour ses parents. Avant même sa naissance, elle avait déjà échoué à faire ce que l'on attendait d'elle. Le reste de sa vie n'avait été que la continuité de se premier échec.

D'un geste rageur, elle jeta son oreiller contre le mur. Durant toutes ses années,elle avait fait de son mieux, dans le vain espoir qu'un jour elle verrait de la fierté dans le regard de ses géniteurs, qu'ils finiraient par l'aimer. Mais maintenant, ils avaient Lily. Tout était foutu. Jamais elle ne parviendrait à l'égaler.


Lien vers l'image : http://jpgraveur.com/2010/08/19/bois-grave-new-york-woodcut-new-york/ 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire