jeudi 16 juin 2016

Rencontre avec #1 : Blandine P. Martin



Cela faisait un moment que je voulais mettre en place une rubrique pour laisser à d'autres le loisir de vous parler de leur expérience avec l'écriture. Pour inaugurer cette rubrique, Blandine P. Martin, auteure des Passeurs de lumière (tome 1 : Un ange passe, aux éditions Reines-Beaux  ), Cupidon malgré moi ( éditions Boz'dodor) et de Lord, seigneur des rues roumaines ( éditions du Puits de Roulles) a eu l'extrême gentillesse de se prêter au jeu de l'interview.

Je vous laisse découvrir :

  • Une petite présentation de toi pour commencer ?

" Que dire ? Une dévoreuse de bouquins, une militante pour le droit animal, passionnée de cinéma, de musique, et surtout de romance. Je suis tombée dedans quand j’étais petite sans doute, et ne me lasse pas d’histoires d’amours impossibles qui prennent aux tripes. Une touche de fantastique est la bienvenue également, en digne fan de Monsieur Tim Burton que je suis. Je passe ma vie à rêver, me laissant guider par des idées venues de partout et d’ailleurs pour donner vies à mes petites histories. Je suis aussi illustratrice dans l’édition.
Secrétaire de métier, mes passions me permettent de libérer mon grand besoin d’évasion. "
  • Parle-nous un peu de ton rapport à l'écriture. Pourquoi écris-tu ? As-tu des rituels d'écriture ?

"L’écriture est un exutoire fantastique. Chacun de mes personnages porte en lui une grande partie de moi. Je crois que l’écriture permet en quelque sorte aux auteurs de vivres plusieurs vies parallèles fascinantes. 
Aucun rituel bien précis, non. Certains auteurs partagent leurs « astuces » et autres « méthodes ». Je ne m'y attarde pas. C'est sans doute très bénéfique aux personne qui apprécient d'encadrer leurs séances d’écritures, mais, pour ma part, c'est impossible, rien ne fonctionne : je suis un vrai bazar ambulant...
les idées vont et viennent à leurs rythmes. Je ne me force jamais à écrire, j’attends d’en éprouver le besoin. Et cela arrive très souvent.
J’aime être seule et au calme, ou avec un fond de musique en adéquation avec la scène que j’écris. Je veux vivre chaque instant comme s’il s’agissait de ma vie, afin de rendre les personnages les plus réels possibles."

  • Tu as écrit plusieurs romans sur une période assez courte ( trois romans publiés et un autre en recherche d'éditeurs, si je ne me trompe pas ). Où trouves-tu toutes ses idées ? Et comment trouves-tu le temps de les coucher sur papier ?

"Tu ne te trompes pas ! Tout cela depuis fin 2014, lorsque je me suis lancée le défi de tenter le coup avec mon premier roman mené à terme, le 1er tome des Passeurs de Lumière.
Les idées me viennent de tout et de rien. Cela peut être une discussion banale du quotidien, et soudain, un fait anodin aux yeux des autres fait tilt dans ma tête, et mon fouillis interne développe ça, et l’associe à plusieurs situations possibles, jusqu’à ce qu’une trame prenne vie. Cela peut être aussi des rêves, dont je me souviens au réveil et qui me font dire que cela ferait une bonne histoire. Je lis beaucoup, et me passionnent pour le cinéma et les séries. Cela aussi m’inspire beaucoup."


  • J'ai découvert ton roman, les passeurs de lumière, sur le forum des jeunes écrivains. Que t'a apporté la fréquentation des forums d'écritures ? 

"Ce forum est une bible pour les auteurs ! En premier lieu, j’y suis allée pour soumettre mon texte des passeurs, et me rendre compte de l’accueil qui pourrait lui être réservé. J’ai aussi participé à des ateliers de corrections qui m’ont été très bénéfiques. Des tonnes de conseils, tant sur l’écriture que sur les soumissions de textes auprès des maisons d’éditions et les pièges à éviter dans nos parcours. On s’informe sur tout ce qui touche au milieu littéraire. Entre auteurs inconnus on s’entraide, on discute, on partage nos doutes, nos déceptions, mais nos joies aussi. C’est un cercle très précieux."

  • Lord, seigneur des rues roumaines, un thème atypique, plutôt terre à terre, à l'opposé de l'univers fantastique de tes autres romans. Qu'est-ce qui t'a donné envie d'écrire ce livre ? 

"J’œuvre depuis des années pour la cause animale. Depuis toute petite ils sont essentiels à mon existence, et je leur reconnais bien des qualités disparue chez l’Homme.
J’ai adopté un chien issu de Roumanie. Un chien errant qui risquait sa vie chaque jour là-bas. Son parcours a été très chaotique avant de nous rejoindre. J’ai passé plusieurs nuits à songer à ce projet un peu fou, mais je me disais tout le temps que personne ne s’intéresserait à cela. 
Puis je me suis lancée, en me disant que je n’avais rien à perdre, et tout à gagner. Faire connaître la situation de ces animaux me tenait à cœur, tout comme le fait de mettre en lumière le travail incroyable effectué par les associations présentes sur le terrain. Les Editions du Puits de Roulle, dirigée par Stéphanie Lahanna m’ont rapidement contacté, à ma grande surprise. Nous partagions cet amour commun pour les animaux et cette volonté vitale de leur venir en aide. Ils avaient même consacré une collection à la cause animale, la collection « Être sensible ». Ce fut une rencontre de cœur pour un projet plein d’amour. Si je pouvais mettre ma plume au service de cette cause, le pari n’était pas vain."


  • Sur quoi travailles-tu en ce moment ? Une suite est prévue pour les passeurs de lumière, je présume ? 

" Je me suis lancée dans une saga, Eden, une dystopie où la romance à la part belle, bien évidemment. C’est plus sombre que les passeurs, plus futuriste aussi. Le tome 1 est entre les mains de plusieurs éditeurs, et je travaille sur le 3ème et dernier volet pour patienter en attendant leur verdict. 
En parallèle, je participe à plusieurs appel à texte pour des nouvelles : j’aime me diversifier, et découvrir toujours plus de nouveaux univers. 
J’ai une bonne dizaine de trames mises de côtés dans ma petite tête en attendant de pouvoir leur consacrer le temps nécessaire : romance historique, bit-lit, chick-lit… la où la romance va, je vais  "
Je remercie Blandine d'avoir accepté de répondre à mes questions. J’espère que cet article vous a plu.

Retrouvez Blandine P. MArtin sur son site : https://blandinepmartin.com/

Ses livres :


Les passeurs de lumière

[Fantastique – Romance]

Tome 1 : Un Ange passe

Éditeur : Reines-Beaux

le retrouver sur amazon


Lord, seigneur des rues roumaines


[Témoignage – Protection animale]

Le retrouver sur amazon

Cupidon malgré moi


[Fantastique – Romance]

Éditeur : Boz’dodor

Le retrouver sur amazon  

3 commentaires:

  1. Je suis très tentée de lire "Les passeurs de lumière". Ça me semble être le genre d'histoire comme je les aime! Merci de nous avoir fait découvrir cette auteure!
    Par contre, je la trouve un peu sévère quant aux astuces et autres méthodes. Tu sais que toi et moi aimons bien en partager sur nos blogues... Ce ne sont que des conseils, issus de notre expérience ou de nos recherches, que l'on offre bien gratuitement et de bon cœur à qui veut bien les lire. Probablement, les mêmes genres de conseils qu'elle va rechercher sur le forum des jeunes écrivains. Mais bon, j'imagine qu'elle voulait dire ceux que certains auteurs font payer pour obtenir. Alors là, moi aussi j'éprouve certaines difficultés avec ça...
    P.S.: Tu as toujours de très belles images d'articles, personnalisées d'autant plus! C'est toi qui les prends en photo? :)

    RépondreSupprimer
  2. N'hésite pas pour les passeurs de lumière. je l'ai lu en béta-lecture et il est vraiment bien.
    Je partage ton avis pour les conseils et astuces. Je trouve qu'il est bien de partager autours de l'écriture, même s'il n'y a pas de recette miracle et que chacun en fait ce qu'il veut. Moi, en tout cas, cela m'aide quand la motivation ou l'inspiration sont un peu en berne. Même préparer les articles m'aide beaucoup. Cela me permets de faire le point et de réfléchir sur des sujets sur lesquels je n'avais jamais vraiment pris la peine de me poser. Après, chacun est libre d'avoir son opinion.
    Merci ! Non, ce n'est pas moi qui les prends en photo. Cela ne fait malheuresement pas partie de mes talents :). Je vais les chercher sur pixabay qui propose des images libre de droit. Après, je les personnalise sur Gimp suivant mes envies et besoins. J'ai vu en surfant sur d'autres blogs que toi aussi tu été plutôt douée avec un logiciel de retouche d'images.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi, préparer mes articles me font réfléchir, et mes recherches me font apprendre!
      Pixabay... on m'a récemment fait découvrir ce site! Je compte aller y chercher quelques parties d'image pour des projets graphiques. Je ne suis pas une pro, je m'amuse avec Photoshop quand j'ai le temps. J'ai fait mes 3 pages couverture dont je suis très fière et qui font très pro (à mon avis). J'ignore si une maison d'édition voudrait les utiliser par contre... J'ai aussi faite celle du roman d'une blogueuse, Sandrine, que tu connais peut-être. Elle souhaite s'auto-éditer. Mais j'aimerais bien arriver à faire d'aussi belles images que les tiennes... que Pixabay! ;)

      Supprimer