dimanche 4 septembre 2016

Sur mes étagères : La bibliothécaire, par Gudule


La bibliothécaire, par Gudule

Edition : le livre de poche

Roman jeunesse











Boulot d’été à la bibliothèque (la chance !), je découvre des livres que je ne serais pas forcément allé de moi-même, notamment dans la section jeunesse où je ne vais jamais d’habitude.

Gudule est une auteure que j’aime beaucoup, donc quand je suis tombée sur ce livre, je n’ai pas résisté à l’envie de voir de quoi cela parlait.
Résumé :
Pourquoi la vieille dame qui habite en face de chez Guillaume écrit-elle très tard la nuit ? Quelle est cette jeune fille qui ne sort de chez elle qu’à la tombée de la nuit ? Pour résoudre ces mystères, Guillaume se lance dans un fantastique voyage au pays des livres et de l’écriture.

Comment vous parler de ce livre sans trop en dévoiler ? Pas facile parce que le mystère est résolu dans les premières pages. Je vais quand même essayer, toutes mes excuses si j’en dis un peu trop. Guillaume est un élève de cinquième, un peu dissipé, surtout en français qui est loin d’être sa matière préférée. Il faut dire qu’il n’est pas simple de se concentrer en classe quand on passe ses nuits à veiller en attendant que la vieille dame qui habite en face arrête d’écrire et éteigne sa lampe. Mais le jeu en vaut la chandelle, car, chaque soir, quand la vieille voisine va se coucher, une jeune fille d’une quinzaine d’années sort de l’appartement, et Guillaume, bien qu’il ne lui ait jamais parlé, est éperdument amoureux de cette mystérieuse adolescente. Alors un soir, il prend son courage à deux mains et décide de la suivre. Mais les choses ne vont pas tourner comme il l’espérait, et son amour va le plonger au cœur d’un monde de livre, lui qui déteste pourtant lire.

" Je vais vous décrire Ida, car elle était très belle. Elle avait de longs cheveux bruns qui tombaient sur ses épaules, et un joli visage. Sous sa cape noire, elle portait un jupon qu’elle avait échangé contre Alice au Pays des Merveilles, et des petits souliers qui faisaient chanter le pavé. "

Une plongée aux pays des livres

La bibliothécaire est avant tout un roman fantastique. Dans le monde inventé par Gudule,
les fantasmes prennent vie grâce à l’écriture, et les enfants, qui sont encore capables de rêver, peuvent plonger à l’intérieur des livres. D’Alice aux pays des merveilles, au Petit Prince, en passant par Les misérables ou Poil de carotte, les aventures de Guillaume et ses amis vont les mener nous (et nous aussi par la même occasion) au cœur même de la littérature. Dans un langage tout à fait naturel et spontané, les enfants interviennent dans ces œuvres que nous connaissons tous, ne serait-ce que de nom. Car tous ces personnages, même s’ils ne vivent pas à la même époque ou dans le même milieu restent avant tout des enfants, et ses biens connus, les enfants arrivent toujours à communiquer entre eux, quelles que soient leurs différences. Cela donne des situations parfois un peu surréalistes, comme Gavroche mâchant tranquillement du chewing-gum avec ses nouveaux amis ou poil de carotte se faisant épouiller par les sœurs de Rimbaud. Surtout, cela nous permet de voir ses personnages sous angle complètement nouveau.
Une façon amusante de découvrir, ou redécouvrir, des classiques de la littérature.


Le livre est écrit avec justesse. L’écriture est simple et poétique. On ressent bien l’amour de Gudule pour la littérature et son envie de la faire partager à ses jeunes (ou moins jeunes) lecteurs. Une lecture agréable et reposante, car, après tout, cela fait du bien de temps en temps de retomber en enfance.




Autres livres du même auteur :

Le club des petites filles mortes ( chronique à venir)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire